Tuto : oiseaux forestiers communs.

Ce tutorial passe en revue des espèces communes que vous rencontrerez dans des forêts ou des parc.
Il est en images seulement : il s'agit donc d'une première approche qui vous permettra surtout de reconnaitre ces oiseaux en hiver, mais qui ne sera pas suffisante à partir du printemps... Il vous faudra apprendre les bases de cris et chants - sans quoi l'observation en forêt peut paraitre ingrate ! Ce sera l'objet d'un autre tutorial.
Le régime alimentaire de chaque espèce est très rapidement décrit. Vous pouvez essayer de le relier à la forme du bec de l'oiseau !



Commençons par des oiseaux de taille au moins moyenne - dépassant une bonne vingtaine de centimètres de long.

Corneille noire

Tous les documents
Omnivore.

Corneille noire


Communément appelé (à tort) «corbeau», la corneille noire se rencontre très fréquemment dans les forêts claires et les parcs.

Pie bavarde

Tous les documents
Omnivore.

Pie bavarde

Pie bavarde


La pie bavarde est un oiseau de taille moyenne (environ 45cm), commun dans les forêts claires. Blanche et noire, très contrastée, son identification ne devrait pas poser de problème. Observez-la plus attentivement, et vous verrez de très belles irrisations vertes et bleues, notamment sur la queue.

Geai des chênes

Tous les documents
Omnivore - avec un goût prononcé pour les glands de chênes.

Geai des chênes

En vol

Zoom sur la tête


Très bel oiseau environ de la taille d'une pie. Son habitude de cacher des glands pour l'hiver puis de parfois les oublier participe à la disséminaton des chênes. Difficile à confondre s'il est vu dans de bonnes conditions ! On trouve parfois ses belles plumes bleues au sol.

À noter que ces trois premières espèces appartiennent toutes à la famille des Corvidés.

Merle noir

Tous les documents
Vers de terre, insectes, baies.

Mâle

Femelle


Le mâle est très facile à identifier : tout noir, avec un bec jaune/orangé (qui peut toutefois être plus sombre en hiver).
Les femelles ont la même allure générale, mais sont brun foncé, avec la poitrine légèrement striée.

Grive musicienne

Tous les documents
Vers de terre, insectes.

Grive musicienne

De dos...


De la famille du merle (les Turdidés), la grive musicienne a à peu près la même taille et la même forme que celui-ci.
Elle s'en distingue par un dos brun, et surtout par un ventre blanc constellé de tâches sagitées.
Elle se nourrit notamment de vers de terre trouvés dans le sol «à l'oreille» - ce qui explique qu'on la voie souvent pencher la tête sur le côté pour écouter.

Attention, il existe d'autres espèces de grives !

Pic vert

Tous les documents
Insectivore.

Pic vert

Un jeune dans sa loge


Bien connu, mais pourtant difficile à observer dans de bonnes conditions !
Repéré la plupart du temps à son chant très caractéristique - le premier à apprendre avant d'aller en forêt !
chant

Il se nourrit très volontiers au sol, et creuse une loge dans un arbre mort en guise de nid.
En vol, on pourra le repérer à son vol ondulé - commun à tous les pics.

Pic épeiche

Tous les documents
Insectes, graines de pins.

Pic épeiche

Pic épeiche


Beaucoup moins connu du grand public que son cousin le Pic vert, ce bel oiseau bigaré est cependant très répandu en forêt ou dans les parcs, et plus facile à observer.
Il passe la majorité de son temps accroché aux troncs, dont il découpe l'écorce avec son bec pour trouver des insectes à se mettre sous la dent.


À noter qu'il existe d'autres espèces de pics.

Passons maintenant à des oiseaux de plus petit format.

Mésange charbonnière

Tous les documents
Omnivore.

Mésange charbonnière

Mésange charbonnière

La mésange charbonnière est très repérable : joue blanche entourée de noir, poitrine et ventre jaune traversés par une cravate noire très visible.

Mésange bleue

Tous les documents
Omnivore.

Mésange bleue

Mésange bleue

La mésange bleue est un peu plus petite que la charbonnière. Elle s'en différencie par sa calotte bleue, et son fin trait sourcilier noir sur fond blanc. Très agile, elle peut se suspendre dans des positions acrobatiques pour se nourrir.
Il existe quatre autres espèces de mésanges fréquentes en forêt. Vous les retrouverez dans le tutorial correspondant.

Pinson des arbres

Tous les documents
Principalement granivore.

Pinson des arbres

En vol

Un passereau très commun, et très coloré. Facilement reconnaissable - y compris en vol - à sa double barre alaire blanche.

Rougegorge familier

Tous les documents
Insectes, vers.

Rougegorge familer

On ne le présente plus. Vu de face, son plastron orange est inratable. Il s'agit d'un petit oiseau très peu farouche, très territorial, et volontier agressif envers ses congénères.

Grimpereau des jardins

Tous les documents
Insectivore.

En action

Ce petit oiseau méconnu est très commun, mais très discret. On le trouve toujours sur des troncs avec lesquels il se confond, et qu'il escalade en tournant autour, à la recherche d'insectes sous l'écorce.
Sa queue lui sert d'appui supplémentaire.



Il existe une espèce très proche : le Grimpereau des jardins.

Sittelle torchepot

Tous les documents
Insectes, graines.

Sittelle torchepot

Dans une loge

Très reconnaissable à son trait sourcillier, son dessus gris, et son ventre roux. Cherche très souvent sa nourriture sur les troncs d'arbre. Contrairement au grimpereau, la sittelle est tout à fait capable de descendre avec la tête en bas !
Pour nicher, elle réutilise fréquemment des loges de pic, dont elle colmate l'ouverture avec de la boue pour la réduire à une taille convenable.

Roitelets

Roitelet huppé : tous les documents
Roitelet triple-bandeau : tous les documents.
Insectivores.

Roitelet huppé

Roitelet triple-bandeau

Parmi les plus petits oiseaux européens ! Souvent détectés aux cris très aigüs qu'ils poussent, ces petits oiseaux hyperactifs ne sont pas faciles à observer... Le roitelet hupppé préfère les forêts de conifères. Le triple-bandeau, qui s'en distingue grâce à son sourcil blanc, est plus branché par le feuillus.

Troglodyte mignon

Tous les documents
Insectivore.

Troglodyte mignon

Troglodyte mignon

A raté de peu le titre de plus petit oiseau de ce tutorial, battu sur le fil par les roitelets. Le troglodyte s'active généralement dans des petits buissons proches du sol, à la recherche d'insectes. Lorsqu'on l'aperçoit, on le reconnait tout de suite à son aspect «tronqué», et à sa queue souvent redressée.

À vous de jouer !


Un premier quiz sur les espèces de cette page, et un second, avec des photos parfois un peu plus difficiles.


Pour en savoir plus





Licence Creative Commons
Sauf mention contraire, les éventuels textes, images et fichiers audio de cette page sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.